samedi 3 janvier 2009

Nouvelle année: l'heure des résolutions

Une année riche en découvertes et en échanges littéraires vient de s'écouler.
Même si je ne suis guère friand de ce genre de billets, j'aimerais profiter de l'occasion pour remercier les passagers habituels de la taverne, Irma Vep, Nikola Delescluse, Anne-Sophie Desmonchy en tête, les personnes qui m'ont aidé, par leurs informations précieuses, à élaborer ce blog, aussi ceux qui m'ont insufflé leur passion pour la littérature, sans oublier tous les curieux de passage qui ont laissé ou non leur empreinte sur ces pages.

Voici l'heure des traditionnelles résolutions.
Tout d'abord, je regrette de n'avoir pas un temps à rallonge qui m'aurait permis de suivre un rythme plus régulier à mes billets.

Promis, l'année prochaine, je ferai le nécessaire pour que mes chroniques "d'un blog à l'autre" soient élaborées mensuellement. Tout en gardant une orientation évidente pour la littérature, je souhaiterais apporter un regard plus fréquent sur des domaines comme le cinéma, à l'image du parallèle réalisé sur Lettre d'une inconnue, et que la taverne devienne un carrefour d'échanges pour les curieux de la littérature.

Je regrette aussi toutes les maladresses et autres coquilles qui se sont insérées( à l'insu de mon plein gré) tout au long de l'année sur ces pages. En 2009, je serai plus vigilant que jamais.

Si vous avez des suggestions qui pourraient apporter un plus à la taverne, n'hésitez pas à m'en faire part. C'est dans la diversité qu'on évolue.

Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes, plein de belles choses pour cette année 2009.

3 commentaires:

Nikola a dit…

Cher Edwood,

à mon tour de vous souhaiter le meilleur pour cette année 2009.
Et pour rester dans le domaine de la littérature, je vous souhaite de belles découvertes, de riches embrasements, d'intenses rencontres, qui nous donneront à nous le plaisir immense de vous lire et, par ricochets, de lire à notre tour ces auteurs, car votre blog est une mine de surprises et d'enthousiasmes.
La littérature est ainsi faite: c'est une question de contamination, de lecteur à lecteur. Nous sommes peu nombreux à la défendre, mais comme l'écrit si bien Julien Gracq, "nous connaissons tous ces livres qui nous brûlent les mains et qu'on sème comme par enchantement - nous les avons rachetés une demi-douzaine de fois, toujours contents de ne point les voir revenir. Cinquante lecteurs de ce genre, sans cesse vibrionnant à la ronde, sont autant de porteurs de virus filtrants qui suffisent à contaminer un vaste public." (La Littérature à l'estomac)
Merci encore! Et maintenant, au boulot! :-)
Nikola...

Irma Vep a dit…

Très cher Edwood,
Merci pour ce billet. Je vous souhaite également une belle année 2009 emplie de découvertes littéraires surprenantes, originales, émouvantes. Continuez à élaborer ces messages inspirés qui font que l'on revient régulièrement dans votre taverne...Je vous encourage à nous faire part de vos coups de cœur cinéma aussi comme vous le suggérez.
Amicalement,
Irma Vep

edwood a dit…

Merci Nikola et Irma pour ces messages encourageants.
J'ai déjà beaucoup de livres sur mes tablettes sur le thème de l'insularité dont Dogra Magra de Yumeno Kyusaku et L'Invention de Morel de Bioy Casares. J'attends pour très bientôt un recueil de nouvelles d'auteurs méconnus, paru chez Monsieur Toussaint l'Ouverture.

J'aimerais aussi signaler la réédition du précieux roman d'Alberto Ongaro dont j'ai déjà vanté la qualité, j'ai nommé La Partita, chez Anacharsis(dans une nouvelle traduction). Tout ça pour fin février si tout va bien.

Irma, je souhaite de tout coeur pouvoir étendre le panel de la taverne. Evoquer les influences de la littérature sur le cinéma et vice-versa, et tant d'autres choses.
Je pense aussi depuis plusieurs mois à un article sur la musique pendant la lecture mais le temps me manque. J'espère que 2009 comptera des heures suspendues pour que j'y revienne.